Église Luthérienne Malagasy Chant & Évangile – 22-27 mars 2021 Semaine de préparation face à « La passion de l’Agneau de Dieu » *

La « Semaine de préparation face à « La passion de l’Agneau de Dieu » est la préparation de nos coeurs et de nos esprits à faire face à l’évènement incomparable que Jésus a accepté de subir sur son corps, à savoir le fait d’avoir enduré la souffrance extrême qui se termina par sa mort sur la croix en vue de notre rédemption, nous pécheurs. En effet, il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris” Es.53:5. Dans la vie de l’Église, on appelle cette semaine “temps du Carême”, qu’on lie à diverses privations, ayant pour but de nous consacrer à la prière, à la rencontre avec le Christ et à la connaissance de la raison de son endurance pour les pécheurs, et de reprendre conscience de soi pour arriver à la repentance, grâce à l’amour du Christ qui pardonne les péchés (Mat.9 :2). En effet, lorsque sa sueur coulait à flots en se mêlant au sang dû aux coups qu’on Lui avait portés avec un fouet à clous et une couronne d’épines dont l’on avait percé sa tête, Il a encore prié pour nous, en disant : « Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font » Lc.23:34. Et, de fait, il est écrit : « Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui » Jn.3:17, c’est-à-dire pour pardonner. En effet , les pharisiens Lui ont fait des reproches en Le voyant avec ses disciples manger en compagnie de pécheurs et de publicains ; cependant, Jésus leur a répondu : « Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Allez, et apprenez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs »Mt.9:12-13. Ainsi, le Père envoya Jésus pour sauver les pécheurs, selon ce qui est écrit : « Il ne contestera point, il ne criera point, Et personne n’entendra sa voix dans les rues. Il ne brisera point le roseau cassé, Et il n’éteindra point le lumignon qui fume, Jusqu’à ce qu’il ait fait triompher la justice » Mt.12:19-20. Le jeûne que Dieu exige de nous, pécheurs, c’est de nous détacher du péché pour vivre (Éz.33:11), et que nous croyions à ces paroles de l’Évangile disant : « Christ, notre Pâque, a été immolé » 1 Cor.5:7.

Lundi 22 : L’endurance de l’Agneau de Dieu.
« Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » Jn 1:29.
Lecture 1 : És.53:7-8. Lecture 2 : Jn.1:25-31. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Jn.1:29.
Introduction : L’ouvrage du péché est des plus âpres, parce que non seulement il sépare de Dieu (És.59:2), mais encore il est cause de la venue de la mort, car « L’aiguillon de la mort, c’est le péché » 1 Cor.15:56a. Et cette sentence s’applique à lui : « chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui » 2 Pi.2:19. Paul dit : « Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort? » Rom 7:24b. Jésus est venu et a déclaré : « Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres » Jn.8:36.

Mardi 23 : Christ a enduré la mort pour la rédemption.
« Il est le médiateur d’une nouvelle alliance, […] la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises » Héb.9:15a.
Lecture 1 : Jn.14:1-7. Lecture 2 : Héb.9:11-15. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Héb.9:15.
Introduction : Si les Saintes Écritures déclarent que « le salaire du péché, c’est la mort » Rom.6:23a, l’endurance de la mort par Jésus, elle, a suscité pour nous la vie, selon qu’il est écrit : « Mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur » Rom.6:23b, parce qu’Il est mort à notre place et est ressuscité afin de nous relever en étant vivants comme Lui. En effet, Il a dit : « Car je vis, et vous vivrez aussi » Jn.14:19b.

Mercredi 24 : Christ a pris l’apparence du pécheur pour le racheter.
« Il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix » Phil.2:8.
Lecture 1: És.53:4-6. Lecture 2 : Phil.2:5-11. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Phil.2:8.
Introduction : La mort de Jésus pour nous, pécheurs, nous a apporté la vivification. Non seulement elle nous a réconciliés avec Dieu, mais encore elle nous incite à vivre pour Lui. Car Paul a dit : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » Rom 12: 2, c’est-à-dire morts pour le péché mais vivants pour Dieu (Rom.6:11).

Jeudi 25 : Christ, le Grand et Bon Berger, est mort pour ses brebis.
« Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis » Jn.10:11.
Lecture 1 : Héb.13:18-21. Lecture 2 : Jn.1:9-15. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Jn.10:11.
Introduction : Jésus a fait des pécheurs des amis proches de son coeur ; aussi s’est-Il donné bien de la peine pour eux, selon sa parole disant : « Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » Lc.19:10. Par conséquent, ces paroles sont fort vraies quant à Lui-même : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » Jn.15:13.

Vendredi 26 : Christ a fait une alliance éternelle de rédemption par son sang.
« Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous » Lc.22:20.
Lecture 1 : Héb.9:22-28. Lecture 2 : Lc.22:14-23. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Lc.22:20.
Introduction : L’alliance rédemptrice que Jésus-Christ a conclue par son sang est des plus puissantes. En effet, il est écrit : « Sans effusion de sang il n’y a pas de pardon » Héb.9:22. Aussi, « combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! » Héb.9:14.

Samedi 26 : Le Christ appelle les pécheurs à recevoir sa rédemption.
« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos » Mt.11:28.
Lecture 1 : És.55:1-5. Lecture 2 : Mt.11:25-30. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Mt.11:28-30.
Introduction : Cette déclaration des Saintes Écritures est d’une vérité indéniable : « Il n’y a point de paix pour les méchants, dit l’Éternel » És.48:22, à savoir ceux qui vivent dans le péché et en récoltent les mauvais fruits (Gal.6:7). Car le péché est un fardeau insupportable pour l’homme ; toutefois, ceux qui ont reçu Jésus pourront louer Dieu en disant : « Béni soit le Seigneur chaque jour! Quand on nous accable, Dieu nous délivre » Ps 68:19. Il continue d’appeler : « Venez ».

Cette péricope est disponible en malgache, en français, en anglais et en allemand, et se trouve sur le site www.hifi-madanet.org et Facebook « HiFi-français ». Écoutez hifiradio.org 24 heures / 7 jours : enseignements, chants évangéliques, … © Madanet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *