Église Luthérienne Malagasy Chant & Évangile Dimanche XIX suivant la Trinité, 10-16 octobre 2021 « Dieu rachète le pécheur » *

Le message : Dès le commencement, Dieu avait pour dessein de demeurer avec l’homme, en sorte qu’Il le créa à son image (Gen.1:26). Cependant, lorsqu’Adam et Ève désobéirent au commandement de Dieu, ils furent séparés de leur Créateur et tombèrent par le péché (Gen.3:6). Et, parce que « le salaire du péché, c’est la mort » Rom.6:23a, la race humaine devint captive et tomba sous la coupe du diable et de la mort. Néanmoins, Dieu ne veut pas que les hommes périssent, aussi, Il les rachète. Il dit instamment : « Ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive » Éz.33:11a. La « rédemption », c’est le rachat d’une personne ou d’une chose tombée entre les mains d’un étranger, pour sa restitution à son propriétaire légitime. De la sorte, la rédemption de Dieu vise à ramener son peuple afin qu’il s’établisse en son royaume et ne soit pas perdu. Il la donne gratuitement en Jésus-Christ, « l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » Jn.1:29b. Jésus s’est chargé des iniquités de toute l’humanité en offrant sa vie et en versant son sang sur la croix, car « sans effusion de sang il n’y a pas de pardon » Héb.9:22b. Ainsi, Jésus a été livré pour nos péchés, et est ressuscité pour notre justification (Rom.4:25). En cela, Dieu a fait en sorte que la mort et la résurrection de Jésus accomplissent la rédemption éternelle des pécheurs. Telle est la puissance de la vie, triomphant du péché et des oeuvres du diable meurtrier, engloutissant la mort. C’est par la foi que se reçoit la rédemption de Dieu, et par un coeur qui se repent, revient à Lui et accepte d’abandonner une vie de péché pour faire sa volonté. Une telle personne obtient le pardon et la justification de Dieu. Ces paroles de l’Écriture se réalisent à son égard : « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ » Rom.8:1.

Lundi 11 : Dieu rachète le pécheur et l’appelle à retourner à Lui. « Reviens à moi, car je t’ai racheté » És.44:22b. Lecture 1 : Lc.15:11-24. Lecture 2 : És.44:21-23. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : És.44:22. Introduction : Les pécheurs ne pouvant se racheter, Dieu a fait l’expiation de leurs fautes par son Fils unique, Jésus-Christ. Les Écritures affirment : « Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. À peine mourrait-on pour un juste; quelqu’un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. À plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère » Rom.5:6-9.

Mardi 12 : Dieu rachète les pécheurs et les exalte. « Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire » Col.3:4. Lecture 1 : 1 Jn.3:1-2. Lecture 2 : Col.3:1-10. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Col.3:4. Introduction : Jésus-Christ, consentant à s’humilier, est venu sauver les pécheurs, afin de Les élever hors de la honte que cause le péché jusqu’à la gloire de sa sainteté. Il l’expliqua dans une parabole, disant : « Quel homme d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve? Lorsqu’il l’a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue » Lc.15:4-6.

Mercredi 13 : L’amour de Dieu rachetant le pécheur est sans limites. « […] Ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne le jour du sabbat? » Lc.13:16. Lecture 1 : És.53:1-6. Lecture 2 : Lc.13:10-17. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Lc.13:15-16. Introduction : En tout temps, qu’il soit favorable ou non (2 Tim.4:2), le Seigneur notre Dieu se tient prêt à délivrer son peuple de ses luttes. Il n’ignore pas ses souffrances ni ne reste sourd à ses supplications, mais donne cette assurance : « Invoque-moi au jour de la détresse; je te délivrerai, et tu me glorifieras » Ps.50:15. Jésus est en effet un secours qui ne manque jamais dans la détresse (Ps.46:1), ainsi que l’ami des pécheurs. Aussi dit-Il : « Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » Jn.6:37b.

Jeudi 14 : Jésus-Christ est le Rédempteur du monde. « Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés […] » 1 Jn.2:2. Lecture 1 : Éph.1:1-7. Lecture 2 : 1 Jn.2:1-3. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : 1 Jn.2:2. Introduction : Jean-Baptiste, désignant Jésus qui venait à lui, s’écria : « Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » Jn.1:29b. Il est Celui qu’envoya Dieu pour réconcilier son peuple avec Lui. C’est par son saint sang qu’Il nous a rachetés, pour Dieu, des chaînes du péché et de la mort. De fait, il est écrit : « [Vous savez] que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache » 1 Pi.1:18-19.

Vendredi 15 : Dieu donne au pécheur l’assurance de sa rédemption. « Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés » Mt.9:2b. Lecture 1 : Mich.7:18-20. Lecture 2 : Mt.9:1-8. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Mt.9:1-2. Introduction : « Il n’y a point de paix pour les méchants » És.48:22, disent les Écritures, puisque la culpabilité causée par leurs péchés tourmente leur conscience. Toutefois, Dieu n’aime point garder rancune mais pardonner. C’est pourquoi Il exhorte les pécheurs à se rappeler de leurs fautes et à les confesser, pour décider de revenir à Lui. Voici son appel : « Venez et plaidons! dit l’Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine. Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles, vous mangerez les meilleures productions du pays » És.1:18-19.

Samedi 16 : Dieu appelle le pécheur à croire à sa rédemption. « Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs » Mt.9:13b. Lecture 1 : És.55:6-11. Lecture 2 : Mt.9:3-13. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2: Mt.9:11-13. Introduction : Aucun être humain n’est juste, pas même un seul, car tous ont péché (Rom.3:10,23). Jésus-Christ est venu apporter sa rédemption spécialement pour les pécheurs, c’est-à-dire pour ceux qui se souviennent de leurs transgressions et croient au pardon et à la justification de Dieu en Lui. Telle est l’action de Dieu qui aime sauver les hommes (Os.6:6a), qui conduisit le prophète Michée à s’exclamer : « Quel Dieu est semblable à toi, qui pardonnes l’iniquité, qui oublies les péchés du reste de ton héritage? Il ne garde pas sa colère à toujours, car il prend plaisir à la miséricorde » Mich.7:18.

Cette péricope est disponible en malgache, en français, en anglais et en allemand, et se trouve sur le site www.hifi-madanet.org et sur Facebook « Hi&Fi Français ». Écoutez hifiradio.org, 24 heures / 24, 7 jours / 7 : enseignements, chants évangéliques… © Madanet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *