Église Luthérienne Malagasy Chant & Évangile Dimanche IV suivant Pâques, 3-8 mai 2021 « Le Dieu d’amour console son peuple » *

Le message : L’énoncé « Le Dieu d’amour console son peuple » exprime avec force la grandeur de sa compassion et de sa miséricorde envers son
peuple, qu’Il n’abandonne point et qu’Il ne laisse ni seul ni orphelin. Voici l’assurance qu’Il donna à Israël, son peuple, qui s’était découragé pendant son exil en Assyrie : « Je t’aime d’un amour éternel; C’est pourquoi je te conserve ma bonté » Jér.31:3. Et Il l’exhorta en conséquence : « On ne te nommera plus délaissée, On ne nommera plus ta terre désolation; Mais on t’appellera mon plaisir en elle, Et l’on appellera ta terre épouse; Car l’Éternel met son plaisir en toi, Et ta terre aura un époux » És.62:4. En effet, Dieu ne se réjouit pas de la souffrance de son peuple, mais, au contraire, trouve sa joie dans son salut. De la sorte, même si son peuple est tombé dans les affres du péché, Il lui montre qu’Il ne l’abandonne pas, mais l’invite à se repentir (c’est-à-dire à retourner à Lui), en déclarant : « Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve; Invoquez-le, tandis qu’il est près. Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées; Qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner » És.55:6-7.
Le fils prodigue, ayant examiné dans son coeur et dans son esprit les profonds malheurs qu’il avait subis, décida de retourner auprès de son père, en se disant : « Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils; traite-moi comme l’un de tes mercenaires » Lc.15:18-19. Or, tandis qu’il était encore loin, son père le vit et, plein de compassion, courut se jeter à son cou et l’embrassa. Ce fut une consolation pour le fils qui pensait avoir perdu tous ses droits, mais surtout pour le coeur du père qui fut heureux de
retrouver son enfant qui avait manqué d’être perdu. Ainsi, « Le Dieu d’amour réconforte son peuple » révèle la profondeur de la communion de cause entre Dieu et nous, ses enfants. Car, avec ses serviteurs qui croient et se confient en Lui avec sincérité, Il conclut cette alliance : « Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles » 2 Cor.6:18.

Lundi 3 : Le Dieu d’amour console son peuple et pardonne ses iniquités.
« […] Car tu as été irrité contre moi, Ta colère s’est apaisée, et tu m’as consolé » És.12:1b.
Lecture 1 : Ps.103:1-5. Lecture 2 : És.12:1-6. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : És.12:1.
Introduction : Dieu ne retient pas sa colère pour toujours. Malgré l’infidélité d’Israël, son peuple, nation qu’Il avait élue, envers Lui, et
malgré le châtiment qui en avait résulté, Il commanda : « Consolez, consolez mon peuple, Dit votre Dieu. Parlez au coeur de Jérusalem, et
criez-lui Que sa servitude est finie, Que son iniquité est expiée […] » És.40:1-2a. C’est en vertu de ce coeur de Dieu plein de compassion
que Jésus-Christ dit au paralytique : « Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés » Mt.9:2b.

Mardi 4 : Le Dieu d’amour console son peuple et le protège de la condamnation.
« Par là […] nous rassurerons nos coeurs devant lui [sur quelque sujet que] notre coeur nous condamne » 1 Jn.3:19,20a.
Lecture 1 : Zach.3:1-5. Lecture 2 : 1 Jn.3:19-24. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : 1 Jn.3:19-21.
Introduction : Jésus-Christ est venu pour délivrer l’humanité pécheresse, séparée de Dieu, des liens de la mort. Aussi ne condamne-t-Il
pas tous ceux qui croient en Lui et se confient en ses paroles, mais leur pardonne. Jésus affirme à ce propos : « Dieu, en effet, n’a pas
envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n’est point jugé
» Jn.3:17-18a.

Mercredi 5 : Le Dieu d’amour console son peuple et le vivifie.
« […] Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive » Jn.7:37.
Lecture 1 : Éz.37:1-10. Lecture 2 : Jn.7:37-39. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Jn.7:37-38.
Introduction : Tous ceux qui acceptent et reçoivent la réconciliation de Dieu en son Fils, Jésus-Christ, sont vivifiés par Dieu pour la vie
éternelle. Jésus exhorta Marthe par cette assurance : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait
mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. […] » Jn.11:25-26.

Jeudi 6 : Le Dieu d’amour console son peuple et le fortifie à cause de ses faiblesses.
« Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse » 2 Cor.12:9a.
Lecture 1 : Jér.1:1-9. Lecture 2 : 2 Cor.12:6-10. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : 2 Cor.12:9.
Introduction : Dieu est éminemment conscient de la faiblesse de ses serviteurs : « l’esprit est bien disposé », dit Jésus, « mais la chair est
faible » Mt.26:41b / Mc.14:38b. C’est précisément pour fortifier ses disciples que Jésus leur donna ses paroles : « Les paroles que je vous
ai dites sont esprit et vie » Jn.6:63c, ainsi que son Saint-Esprit : « Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et
vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » Act.1:8.

Vendredi 7 : Le Dieu d’amour console son peuple et le rend joyeux.
« Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur » Jn.20:20b.
Lecture 1 : Ps.94:12-19. Lecture 2 : Jn.20:11-20. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : Jn.20:19-20.
Introduction : Les serviteurs de Dieu sont confrontés à des souffrances et à des luttes incessantes dans ce monde qui passe. Son Fils,
Jésus-Christ, les ayant Lui-même toutes endurées, peut les réconforter et les encourager en ces termes : « Vous aurez des tribulations
dans le monde; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde » Jn.16:33b. En effet, Jésus, « celui qui vit aux siècles des siècles » (Apoc.4:9),
a triomphé. C’est cette profonde source de joie qui fit écrire à Paul le commandement suivant : « Réjouissez-vous toujours dans le
Seigneur » Phil.4:4a.

Samedi 8 : Le Dieu d’amour console son peuple et le fait demeurer en Lui.
« Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui » 1 Jn.3:24a.
Lecture 1 : Ps.91:1-8. Lecture 2 : 1 Jn.3:19-24. Prédication 1 (libre choix). Prédication 2 : 1 Jn.3:24.
Introduction : Dieu est un Père aimant. C’est en raison de ce coeur plein d’amour pour ses enfants qu’Il prend soin de tous ceux qui croient
et se confient en son salut et qu’Il leur a préparé une « maison » pour qu’ils y demeurent avec Lui pour toujours. Jésus en assura ses
disciples, en leur disant : « Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je
reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » Jn.14:2c-3. Heureux ceux qui habitent avec Lui,
comme l’apôtre Jean le révéla : « Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux » Apoc.21:3b.

Cette péricope est disponible en malgache, en français, en anglais et en allemand, et se trouve sur le site www.hifi-madanet.org et sur
Facebook « Hi&Fi Français ». Écoutez hifiradio.org, 24 heures / 24, 7 jours / 7 : enseignements, chants évangéliques… © Madanet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *